Sélectionner une page

Certificat de Situation Administrative : Comment lever 1 un gage

Certificat de situation administrative

 

 

 

 

 

 

Vous venez de vous procurer un véhicule et après coup, vous avez remarqué que son certificat de situation administrative à savoir le certificat de non-gage n’est pas exempt de tout problème ? Décortiquons ensemble les divers scénarios auxquels vous pourriez être confronté, ainsi que les démarches pour lever un gage ou une opposition.

Certificat de situation administrative

Il est crucial de dissocier le gage de l’opposition, deux notions souvent confondues et mal comprises. Ce fameux certificat de non-gage, communément évoqué, est en réalité le certificat de situation administrative, renfermant deux informations distinctes :

D’une part, les informations relatives aux gages, indiquant qu’une banque détient un droit de saisie sur le véhicule jusqu’au remboursement intégral du crédit contracté pour son achat. Levez le gage pour éviter toute saisie.

D’autre part, les détails sur les oppositions, représentant un dispositif administratif bloquant toute modification de la carte grise. Les raisons peuvent être variées, allant d’un simple PV non réglé à des problèmes plus sérieux tels qu’un véhicule volé, soumis à une ordonnance de saisie par la justice, ou encore fortement endommagé. Comment alors obtenir des informations sur la situation administrative du véhicule ?

Comment détecter si le véhicule est soumis à un gage.

Pour vérifier le certificat de situation administrative ou bien connaître la situation administrative d’un véhicule en France, ainsi que pour déterminer s’il est grevé d’un gage, il existe plusieurs démarches à suivre :

  1. Certificat de situation administrative (ou certificat de non-gage) : Vous pouvez obtenir ce document en ligne sur le site officiel de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS) ou en vous rendant en préfecture. Ce certificat vous informe sur la présence éventuelle de gages ou d’oppositions sur le véhicule.
  2. Demander à l’ancien propriétaire ou au vendeur : Avant d’acheter un véhicule, il est recommandé de demander à l’ancien propriétaire ou au vendeur s’il existe des gages en cours sur le véhicule. Ils devraient pouvoir vous fournir des informations à ce sujet.
  3. Contacter l’institution de crédit : Si vous soupçonnez la présence d’un gage sur le véhicule que vous envisagez d’acheter, vous pouvez contacter l’institution de crédit qui a éventuellement octroyé un prêt pour l’achat du véhicule. Ils pourront vous renseigner sur la situation du prêt et sur l’éventualité d’un gage.
  4. Faire appel à un professionnel de l’automobile : Vous pouvez également faire appel à un professionnel de l’automobile, tel qu’un concessionnaire ou un garagiste, qui pourrait vous aider à vérifier la situation administrative du véhicule.

En résumé, pour savoir si un véhicule est gagé en France et pour obtenir le certificat de situation administrative ou des informations sur sa situation administrative, vous pouvez obtenir un certificat de non-gage, interroger l’ancien propriétaire ou le vendeur, contacter l’institution de crédit ou faire appel à un professionnel de l’automobile.

Certificat de situation administrative : Comment lever un gage ?

Pour mettre fin à un gage, la solution est simple : rembourser intégralement le prêt auto ou moto en cours. Cependant, il est important de noter qu’un véhicule grevé d’un gage peut encore changer de titulaire sur la carte grise. Cette subtilité est parfois mal interprétée, certains sites diffusant encore des informations incorrectes à ce sujet.

En réalité, en inscrivant le certificat d’immatriculation à son nom, le nouveau propriétaire assume la responsabilité du gage, ce qui signifie qu’il devient légalement redevable de la dette liée au véhicule. En cas de défaut de remboursement, le véhicule pourrait être saisi chez le nouveau propriétaire.

Contacter l’institution de crédit pour lever un gage sur un véhicule

Suite à un défaut de certificat de situation administrative, et Face à un véhicule grevé d’un gage, il n’y a pas de solution miracle : la situation doit être réglée auprès de l’institution de crédit responsable du gage. Cela implique de rembourser le solde restant dû sur le prêt. Tant que cette démarche n’est pas effectuée, le changement de nom sur la carte grise reste techniquement possible, bien que le risque de saisie persiste si l’ancien propriétaire ne s’acquitte pas de ses mensualités.

Et si le gage a déjà été levé ? Comment procéder pour lever un gage qui n’existe plus ?

Il peut arriver que le certificat de situation administrative comporte des erreurs. Par exemple, un crédit auto entièrement remboursé peut encore afficher un gage en raison d’un problème de communication ayant empêché la levée automatique. Dans ce cas, il est nécessaire d’initier une demande de correction auprès de l’organisme de crédit.

En principe, la banque ou le prêteur peut effectuer les démarches pour notifier à nouveau l’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS) de la levée du gage. Si vous devez effectuer cette démarche vous-même, vous devrez fournir un justificatif prouvant que le crédit a bien été soldé.

Pour plus d’info sur nos articles veuillez consulter notre site en cliquant Ici.

Cliquez pour évaluer cet article !
[Total: 0 Average: 0]

Autres publications

Contrat de vente modèle gratuit

Contrat de vente modèle gratuit

Un contrat de vente est une entente ou un accord prévoyant un certain nombre de droits et d’obligations. Ces droits et obligations engagent les différentes parties du contrat de vente dès sa signature. Le contrat vente est un contrat de type synallagmatique. Autrement dit, il fait naître des obligations réciproques pour les parties.

lire plus
Acte de vente : Ce que vous devez savoir

Acte de vente : Ce que vous devez savoir

En France, l’acte de vente est un contrat juridique par lequel une personne (le vendeur) transfère la propriété d’un bien ou d’un droit à une autre personne (l’acheteur) en échange d’une contrepartie financière (le prix). Cela peut concerner des biens matériels tels que des biens immobiliers, des voitures, des meubles, etc., ainsi que des biens immatériels tels que des droits d’auteur, des actions, des créances, etc.

lire plus
Le DUERP : Document unique d’évaluation des risques professionnels

Le DUERP : Document unique d’évaluation des risques professionnels

Le DUERP ou le document unique d’évaluation des risques professionnels est un cadre de travail pour la gestion de projet qui se concentre sur la réalisation des objectifs stratégiques de l’entreprise. Il s’agit d’une méthodologie qui accorde une grande importance à la planification et à l’analyse préalable, en mettant l’accent sur la collaboration et la communication entre tous les membres de l’équipe.

lire plus
Collaboration et partenariat public privé

Collaboration et partenariat public privé

La collaboration et le partenariat public-privé sont deux concepts importants dans le domaine des relations entre le secteur public et le secteur privé. Ils visent à encourager la coopération entre ces deux secteurs pour atteindre des objectifs communs et favoriser le développement économique et social.

lire plus
Contrat de location meublée

Contrat de location meublée

Un contrat de location meublée en France est un accord juridique entre un propriétaire (ou bailleur) et un locataire pour la location d’un logement meublé. Contrairement à la location vide, où le logement est loué sans mobilier, la location meublée inclut des meubles et des équipements essentiels pour la vie quotidienne, tels que des lits, des armoires, une table à manger, des chaises, un canapé, un réfrigérateur, une cuisinière, etc.

lire plus

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer